Cette tristesse

En ce moment je suis vraiment un gros glandeurs… Et je me lève bien trop tard.

Cette tristesse quand l’ajourner commence à 16:00…

Publicités
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Le temps passe

Juste un petit billet comme ça…

Je viens de constater non sans une certaine tristesse que le site http://oti-island.net Å fermé.

Il faut savoir que si j’ai tout d’abord commencé à poster mes dessins sur le net, c’est après avoir vu le blogodessin d’oti Island. J’ai trouvé le concept tellement génial de postérieur des dessins à la con tous les jours que j’ai commencé tout d’abord sur skyblog (oui, tout le monde a eu ses périodes sombres…) Å mettre en ligne plus ou moins régulièrement des dessins moches qui n’avaient pas vraiment de sens… De fil en aiguille, j’ai plus tard découvert la blogosphère en général, avec les blogueurs BD sur divers plates-formes dont j’ignorais l’existence. 

Oti Island, c’était aussi tout un monde. Ça ne se résume pas seulement en une interface graphique d’un joli dessin d’une île avec ses bâtiments et ses lieux curieux à visiter, c’était surtout un contenu sacrément riche et d’un aspect communautaire (plutôt mort quand je l’ai découvert toutefois, même Å l’époque j’étais abonné aux découvertes tardives de concepts géniaux…) ! Ça me rappelait les longues heures que je passais devant l’ordi à jouer à des jeux éducatifs, comme ca s’y apparentait assez fortement au niveau de l’interface. Sauf que ca contenait des histoires délirantes, une faune locale tout droit sorti de l’imaginaire de l’auteur, et une logique propre à cet univers qui me plaisait bien.

Bref, j’espère secrètement que le site sera à nouveau fonctionnel, en attendant, je regarde ce que waybackmachine a réussi à enregistrer dans leur base de données… Dommage que la plupart des dessins du blogodessin soient passés à la trappe, il y avait de jolis fonds d’écran fins quand même…

Sur ce, je retourne bosser…

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Ce soir je n’arrivais pas à dormir…

Du coup, je me suis mis à lire les vieux articles que j’avais posté ici bas… Eh bien dites donc, j’ai bien changé en peu de temps. 

Rétrospectivement, je suis bien content d’avoir laissé des traces écrites de mes ressentis sur le moment, aujourd’hui, je n’arrive pas à ressentir ce que j’ai pu expérimenter auparavant, mais j’en garde toutefois un vague souvenir. Des souvenirs d’une autre époque dans ma vie, des souvenirs d’un autre moi. 

Aujourd’hui, l’image que je me fais de moi correspond au moi que je vois dans le miroir. Aujourd’hui, je n’ai aucun sentiment de frustration tant dans ma façon d’agir que de penser. Aujourd’hui, je ne connais plus l’ennui, et si je reviens écrire ici ce n’est plus par lassitude mais par désir de laisser une trace écrite de mon évolution. 

Bref, je n’ai pas pu dormir aujourd’hui, peut-être parce que j’ai trop bu, peut-être parce que j’ai trop mangé, mais je ne regrette pas cette petite virée dans les méandres de mon identité. 

Il est rare de voir quelqu’un s’obstiner à continuer de publier sur un blog où de toutes façons personne ne vient. Mais bon, moi ca m’amuse. Et je pense que je vais encore m’amuser longtemps à continuer à mettre à jour (il y a beaucoup de à dans cette phrase) mes blogs multiples et variés. Reste à savoir à quelle fréquence.

Bonne journée à tous !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Yopjustepourvousdireque…

Bon, déjà pour commencer : 

BONJOUR

 

Ensuite, j’ai récemment créé un tumblr : 

http://morsual.tumblr.com

Oui ça fait plein de blog maintenant, je ne les compte même plus tellement j’en ai ai d’ailleurs… (si vous êtes curieux vous pouvez vous amuser à tous les chercher, mais : 
– ça serait peine perdu
– ça ferait très comportement de psychopathe (sauf si vous travaillez à la CIA ou au FBI, ça se justifie (mais quand même, vous devez sacrément avoir une vie de merde pour finir par devoir rechercher sur ma personne) )

Je divague un peu j’ai l’impression…

Bref, je suis encore vivant, et bien que ça fait un petit moment que je n’ai rien posté ici, je vous rassure, je ne poste pas grand chose sur mes autres blogs non plus… 
Ce n’est pas pour autant que je les ai arrêtés, hein (sauf le skyblog, parce que faut pas abuser non plus), c’est juste que j’y reposerai… si j’en ai l’envie et la motivation (et le temps !)

Vous devez certainement vous demander : 

« Mais pourquoi diantre as-tu créé un n-ème blog, espèce de morse !!! »

En fait, c’était juste parce que je voulais séparer les BD des dessins et illus. Je voudrais plus tourner le blogspot vers la BD et le tumblr vers les illus, les deux plate-formes ne visent pas vraiment le même public et ça me permet de ne pas trop m’éparpiller sur chacun des blogs (même si là pour l’instant, je me suis largement bien éparpillé sur mon blogspot… mais je n’ai pas envie d’effacer mes articles du passé et je n’ai pas envie de créer un nouveau blog uniquement consacré à la BD parce que j’aime bien le nom du domaine…)

Blablabonbref, bonne soirée aux deux-trois calepins perdus qui liraient ça. 
Parce qu’au fond, je m’en fous qu’il y ait des gens qui lisent ou non ce qui est ici, c’est surtout pour moi, pour garder une petite restrospective de ce que je deviens d’année en année, en espérant secrètement de ne pas trop changer, même si ce n’est pas vraiment possible et qu’il y a plein de trucs du moi de mon passé que je trouve totalement con que je voudrais bien changer, ce qui fait que je voudrais au final changer mais pas trop, enfin ne pas perdre mes repères quoi, enfin bref, je divague et je ne sais pas m’exprimer…)

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Holocauste post-mortem

On peut voir dans les plaines regrets éternels
Sur leurs passion secrètes pour des jeux anormaux
Choristes extra-terrestres qui entonnent à capelle
Trop de mal à périr, s’écrouler sur le dos
Caractère pneumonique ou anévrisme à rancoeur
Corrèle de violence, faire souffrir en douceur
Car de plus en plus de jours se terminent la nuit
Dans de sombres fracas sourds-muets falsifiés

Travaille dans les kolkhozes
Fais du cheval à tue-tête
Conteurs de tons de peur, horrifiez la fillette
Et le coeur de battre jusque dans les talons
Renonçant à battre, laissez fuir les colons
Les dieux de la bafouille arrachent à des violons
Des cris longs balbutiés d’être trop loin derrière
Souffrir la pitié des gens décomposés
Caracoler en tête des émeutes disloqués

Par des babouins infâmes cancéreux de la neurone
Atrophiés du cerveau, pauvres en vocabulaires
Oh perdus dans leurs âmes des corcheurs boulimiques
À force de boire aux états discentriques
Puis vomir sa colère par le trou des oreilles
Sur des principes anaches d’être seulement appliqués
Se renouant en masse, gélatine annihilé
Se vide mélancolique, par les yeux s’écouler

Avis à la population
Toutes les personnes se trouvant dans la zone rouge
Sont priés de s’abriter en suivant les consignes préalable
Et de pénétrer dans un sac de couchage
Afin que leur corps
Devenus morts
D’ici quelques heures
Soient plus faciles à ramasser
Merci

Proprement dit la mort
À raccrocher hier
Dans mon appartement à capsuler sa bière
À poser sa faucille, enfiler son caleçon
Est parti se coucher sur un lit de lumière
Au choir sa vocation, arrêtez de goûter
Aux choix de la puissance laissez-la décider
Pour finir lamentable à plat ventre dans la dèche
Pour enfin s’écrouler, se crasher à Goldface

La la la la la la la la …
Je suis radioactif radioactif …

Ich bin radioactif !

_________________________________

Ce groupe est franchement génial, il mérite d’être plus connu !
Il y a plein de termes dont je n’étais pas sûr, comme je n’ai réussi à trouver les paroles nulle part, donc il se peut qu’il y ait des mots inventés dans les parole…

Vidéo | Publié le par | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Lorsqu’un fantasme apparaît dans un rêve et que l’on fantasme sur ce dernier, alors le fantasme atteint l’état de fantasme pur. En effet, lorsqu’on désire l’irréel, issu d’une réalité virtuelle s’inspirant d’un fait réel, projeté sur une brume de l’inconscient, n’est-ce pas là l’image d’une volonté d’assouvir un désir trop éloigné de la réalité pour l’espérer un jour palpable?

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Je régresse… À nouveau

Depuis quelques jours, je commence sérieusement à défailler et régresser socialement. J’avais réussi un moment de me défaire de mes sentiments associaux et avoir de bons liens, enfin pas trop mauvais, avec mes actuels camarades. Mais là, je replonge dans une sorte de délire sociopathe et (re)commence à jouir de la méchanceté gratuite, de me dire que les amis sont plus des fardeaux qu’autre chose et avoir un certain comportement totalement irréfléchi dont je ne comprends moi-même pas l’intérêt, ni même pourquoi je fais ça… Étrangement, ces dégradations du comportement social s’associe souvent dans mon cas à une hausse des résultats scolaires. En ce moment, j’essaie sérieusement de travailler correctement et d’entretenir mes liens sociaux. Je crois que ma conscience est faite telle que l’une ne peut s’associer à l’autre… J’ai peur pour moi, je l’avoue. À quoi suis-je donc destiné? Seul moi peut en décider.

Publié dans texte à la con | Laisser un commentaire